Mammographie, c’est ton défi !!!

Attention âmes sensibles s’abstenir : Oui aujourd’hui je parle de choses glamours, la mammographie…Oui parce que quand j’ai vu ma foufounologue en janvier (je vous passe les détails évidemment) elle m’a dit  : « Mme Profmaispasque (bon en vrai, ce n’est pas une quiche elle m’appelle par mon nom, mais là je fais comme si, pour garder mon anonymat ), vous allez avoir 40 ans (sans déconner ?!) donc mammographie de dépistage.

Youpi j’ai bondi de joie.

Non je déconne. En vrai j’étais tellement stressée qu’à ma réunion du matin avec mes co-co (collègues-copines ou copines collègues comme vous voulez) j’ai dit franco que j’avais la trouille parce que j’allais me faire tripoter les seins.

De suite, ça a prêté à confusion. J’aurai dû dire la vérité  » je suis nerveuse car je vais me faire écrabouiller les seins tantôt. Pour mon bien. » Donc me voilà quelques heures plus tard, en train d’attendre dans une cabine, torse nu et bizarrement j’ai un sale pressentiment.

La jeune femme est très gentille et très rassurante, elle me demande où  j’en suis dans mon cycle. D’habitude je suis totalement paumée tellement bien que j’ai une appli sur mon téléphone pour suivre l’affaire, mais là toute fière je sais où  j’en suis : 1er jour des règles, j’suis hyper fière en le disant.

Sourire consterné de la jeune femme (genre je l’entends penser « mais quelle truffe cette pauvre fille ») en vrai ça donne :  « vous n’avez pas vu sur l’ordonnance ? il vaut mieux faire la mammographie en fin de cycle car les seins sont moins denses » elle prend une voix toute gentille et toute douce comme on fait avec un enfant ou une débile profonde (moi en l’occurrence).

Moins dense ? Elle m’installe près de la machine, mon pressentiment se précise quand elle me montre les poignets où je peux m’accrocher, elle pose mon sein sur une plaque et me fait tourner la tête de l’autre côté (pour ne pas que je vois le massacre) et m’ordonne de ne plus bouger, ni respirer. Put…la machine c’est une  presse qui aplatit puis écrabouille franchement le sein, d’abord horizontalement puis verticalement sinon ce n’est pas drôle. J’ai franchement eu mal. La crêpe de sein, c’est moyen en fait…

Là j’ai compris l’histoire de la densité et son air consterné. Je retourne à la cabine en me massant les seins, je maudis vaguement la féminité et son cocktail de trucs chiants style : les règles, les mammographies, les examens gynécologiques, les accouchements et je me rassure en me disant que l’homme devra, dans quelques années, faire un dépistage du cancer colo-rectal.

La jeune femme revient, comme  mes seins sont denses (j’ai compris, merci), elle va leur faire une échographie. Le bonheur complet : le gel froid, elle me passe vigoureusement la sonde sur la poitrine, je crois qu’elle voulait finir de les aplatir.

Bonne nouvelle, tout est OK on se revoit dans 2 ans. Je me rhabille prestement en me disant que la prochaine fois je ferai gaffe à la date, je récupère mes résultats et je m’en vais. Arrivée sur le pas de la porte j’ai l’impression que j’ai oublié quelque chose. J’ai mes clés, mon sac, je commence à marcher et là je comprends : dans ma hâte et ma joie j’ai oublié mon soutif dans la salle d’examen…Bon j’ai eu droit à gros sourire quand elle me l’a rendu. Elle a dû se dire « celle-là c’est vraiment un cas !!! »

Fin de ma super aventure, ça m’a permis de justifier un apéro un mardi soir c’est déjà ça de pris.

Blague mise à part, ce n’est peut-être pas très fun, la mammographie,  mais ça sauve des vies, alors tous les 2 maintenant j’irai me faire aplatir les seins, et j’irai même avec le sourire (avant surtout, le sourire ^_^ ).

Publicités

Publié le 14 mai 2014, dans Humeurs, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 13 Commentaires.

  1. Bon. J’avoue, ce n’est pas une expérience que je connais. Par contre je connais celle dont tu fais mention côté « antérieur ». Il n’y a pas de quoi rire non plus. Pour être poli, je dirais que j’avais l’impression d’avoir une caméra iMax qui cherchait à me filmer la luettte par l’arrière.

    Ceci dit, pour avoir de nombreuses euhhh… connaissances féminines, la torture est réelle, mais la perspective d’un cancer toute aussi malheureusement prévalente vaut la peine de se soumettre à l’infâme examen (et c’est sans mentionner le « rapage de côtes » au passage, pour les moins euhhh… prohéminentes).

    Pour avoir connu de « trop jeunes » copines pour qu’on leur soupçonne un cancer du sein et qu’elles en soient tout de même victimes, la vie vaut tout de même la douleur ponctuelle de l’examen.

    Qu’est-ce qu’on ferait sans vous, hein ? 😉

    J'aime

  2. Excellent!!! Je m’y suis reconnue! Mais je compatis totalement il nous reste la fin de semaine pour en rire encore. Au fait pour vendredi n’oublie rien ça ferait désordre! !!!!!

    J'aime

  3. Si t’avais demandé je t’aurai dit….j’en fait depuis mes 35 ans…..la première fois j’ai même demandé à la dame comment on faisait quand on avait de faux seins…ben oui c’est une vraie interrogation pour moi, ça éclate ou pas ?????

    J'aime

  4. Ah ? Tu savais pas que ça faisait mal ? 😉 Moi une fois j’ai fait pire j’y suis allée 2/3 jours avant mes règles, en plein SPM, l’enfer !
    Pour ma part, j’y vais tous les ans, une torture ! Et c’est écho à chaque fois et même des fois, IRM et biopsie même ! Parfois je voudrais avec des C******s !!!

    J'aime

  5. Cela m’a fait beaucoup de bien de rire ainsi à la lecture de ton article!Merci!

    J'aime

  1. Pingback: Celle qui commençait une nouvelle semaine | profmaispasque

  2. Pingback: Mammographie, c’est ton défi !!! | Information Radiologue

Quelque chose à me dire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :