Celle qui était tombée dans une faille spatio-temporelle

…et qui avait réalisé un fantasme.

Normalement, là, ami lecteur (oui je suis familière, je reviens de vacances et je te claque la bise, même !) tu dois te dire que cet article c’est du lourd. Tu as totalement raison, il est temps pour moi de raconter comment l’Homme a fêté mon anniversaire.

Tu sais qu’avec l’homme nous avions entamé une partie de poker menteur : https://profmaispasque.wordpress.com/2014/08/05/celle-qui-fantasmait-son-anniversaire-1/

Je dois bien avouer qu’il a été brillant comme dirait mon ami Patrice. Brillant, car en bon stratège il a su exploiter les faiblesses de l’ennemi (moi en l’occurrence) pour réaliser un coup de maître.

Je m’explique : bien qu’étant parfaite la plupart du temps (comme tout le monde en somme) il m’arrive d’être très très légèrement psychorigide, l’homme en a profité.

Il a préparé une fête en secret mais le coup de maître c’est la date. Tout est dans la date.

Nous sommes partis en vacances du 09 au 16 août. Je suis tellement psychorigide que j’ai fait venir la femme de ménage (oui j’ai une femme de ménage quelques heures par mois) le 08 pour que la maison soit propre à mon départ et à mon retour. Quand on rentre de vacances je dois tout remettre en ordre, le linge, les valises, la nourriture etc.

Cette fois, mon amie d’enfance arrive jour de notre retour, je l’aime beaucoup mais c’était un peu dur pour moi d’accueillir quelqu’un le jour où je rentre (parce que je range !) Je vais la chercher et elle veut qu’on aille faire les magasins à Bordeaux.

Un samedi. Un samedi classé noir par bison futé. Un samedi classé noir par bison futé où la rocade de Bordeaux est totalement bouchée.

Je lui explique que c’est trop la merde et qu’on rentre. Tiens, bizarre, l’Homme a déjà rangé tout ce qui trainait. On s’installe à glandouiller avec ma copine, on boit un coup et en ouvrant le frigo je vois qu’on n’ a plus rien, normal on rentre de vacances…Décidemment je dois me faire violence sur tout, les valises pas vidées, le linge pas mis dans la machine et les courses à faire !!! Je propose le drive mais ma copine me dit qu’elle est prête à pousser le charriot. Je capitule devant tant de bonne volonté…

En arrivant au supermarché ma copine veut faire du shopping dans la seule boutique de fringues de la galerie, c’est une accro du shopping alors rien d’étrange à ça…Pendant ce temps, des choses se tramaient. On fait les courses vite fait, bien fait, car j’en ai marre, et là l’Homme appelle. Il me dit que ma mère aimerait bien voir F. ma copine d’enfance car ça fait une éternité et blablabla, donc il faudrait qu’on y passe.

A ce moment précis je sens l’enfumage dans la voix de l’Homme. Je me dis qu’il ne PEUT PAS avoir prévu une fête le jour de notre retour de vacances alors qu’il y a tant de choses à faire (vous vous rappelez : linge, valise etc). J’appelle ma mèèère pour avoir confirmation de son désir soudain de voir ma cop’s. On y va, au 2ème verre de grenadine (oui à presque 40 ans ma mère me sert toujours de la grenadine et j’aime ça ^_^) je craque un peu et on plie bagage. Il est environ 17h. On rentre à la maison, à quelques mètres, mon amie me fait descendre de la voiture, prend le volant, me bande les yeux, puis on s’arrête.

Elle me guide, je tremble un peu et je suis très émue. Elle m’enlève le foulard qui me cache la vue et ils sont tous là, mes amis. Ils sont beaux, il y a un dress code : les femmes sont en Leïa, macarons dans les cheveux et robes longues, les hommes arborent tous (ou presque !) un nœud de papillon comme Doctor Who (Matt Smith pas le nouveau !). Ils viennent de Guadeloupe, de Brême, de Paris, de Nîmes, du Lot et Garonne et de plus près, ils sont là pour moi.

Je pleure de joie :  beaucoup, je ris : beaucoup, je danse : beaucoup, je bois…raisonnablement ^_^

C’était une fête magnifique pleine de chaleur et de joie, d’autres amitiés se nouent, un duo redoutable est né,  certains invités manquent à l’appel en raison d’un imprévu de dernière minute mais je leur parle au téléphone…ce soir là (façon de parler) je me couche à 6h du matin et la plupart des invités passent le dimanche avec nous, plus qu’une soirée ; c’est un week-end entier d’anniversaire !

attention minute bisounours très dégoulinante– J’ai des amis formidables et un homme fabuleux qui a su ce qui me ferait plaisir au-delà de tout,  j’ai reçu beaucoup d’amour  ce week-end : de quoi affronter sereinement ma quarantaine qui arrive.

Je suis donc passée dans une faille spatio-temporelle puisque j’ai eu 40 ans 18 jours avant la date « officielle », j’ai été très gâtée tant par mes amis que par mon chéri. Il m’a offert une sculpture commandée expressément pour moi auprès d’un ami : une pièce unique qui a nécessité plusieurs mois de travail.

C’est un cadeau magnifique pour moi…

Quand à mon fantasme, il est celui de beaucoup de quadra, c’est d’avoir pleins d’hommes à ses pieds, démonstration en image :

DSC_0135

Le seul qui n’est pas flouté, vous vous en doutez, c’est l’Homme, le seul et l’unique !

Publicités

Publié le 26 août 2014, dans Humeurs, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 12 Commentaires.

  1. Quel teasing… allez, allez! Please tell us!!!!!
    xx

    J'aime

  2. La grande classe!

    J'aime

  3. magnifique surprise!!!
    et cadeau unique!

    J'aime

  4. L’effet de surprise c’est ce qui fonctionne le mieux.
    Le coup de faire ça le jour du retour c’est bien vu…
    surtout avec une psychorigide, Bien joué
    🙂 🙂
    Bisoussssssssssssssss

    J'aime

  5. Ça, c’est de l’amour, du vrai! bises!

    J'aime

Quelque chose à me dire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :