Celle qui venait de passer 18 ans sur un nuage

Attention post bisounours,  plein de guimauve bien dégoulinante, si vous avez besoin de cynisme en ce lundi matin, passez votre chemin.

18 ans aujourd’hui.

Ce n’est pas l’âge d’un de mes enfants, ce n’est pas non plus le temps que j’ai passé à payer mon crédit maison, si cela vous fait penser à Dalida, laissez tomber. Croyez moi sur paroles,  moi, qui passe mes journées avec des ados de 18 ans, il n’y a que Dalida pour en faire une chanson !

Aujourd’hui cela fait 18 ans que l’homme et moi sommes ensemble.

Et 13 ans de mariage. Votre esprit aura saisis que l’homme a mis quand même 5 ans à faire de moi une honnête femme en m’épousant, pas folle la guêpe ou plutôt le bourdon…au vu de l’animal que je suis il a dû se douter que cela ne serait pas une sinécure de vivre avec moi, tous les jours.

18 ans. C’est beaucoup et en même temps je ne les ai pas vu passer, c’est plutôt bon signe, non ?

18 ans, deux enfants, une maison, 2 voitures et les put… de chats des voisins !

18 ans et toujours l’angoisse quand il arrive en retard qu’il lui soit arrivé quelque chose.

18 ans à vivre ensemble, à manger ensemble, à partager la salle de bain, à me coucher et à me réveiller à ses côtés sans pour autant en avoir assez.

Autour de nous les couples se sont faits, défaits, refaits, ça nous interpelle, ça nous interroge et ça nous oblige à être vigilants…

Se parler, pas seulement de la pluie et du beau temps, se parler réellement : ce qui nous tient à cœur, ce qui nous fait mal, ce qui nous fait rêver…Laisser à l’autre son espace de liberté, sans être intrusif que ce soit physiquement ou psychologiquement, être à l’écoute et se réinventer, avoir une vision commune et des projets communs, ne jamais rien prendre pour acquis, comprendre qu’un silence partagé n’est pas une menace mais l’expression d’une sérénité commune, respecter l’autre, ne pas se calquer sur les autres…c’est notre façon de fonctionner…

18 ans, 18 ans, 18 ans, 18 ans, 18 ans, 18 ans…

Tout ça ce n’est qu’une chiffre, aujourd’hui comme hier et comme demain  j’en suis sûre,  tu es là près de moi : tu me supportes, tu me regardes avec des yeux remplis d’étoiles (et de merveilleuses petites rides au coin de tes yeux justement), tu m’encourages et tu m’aimes comme je suis sans jamais vouloir me changer, alors 18 ans, 25, 50 peu importe le temps que nous passerons encore ensemble, je suis sûre qu’à tes côtés il passera sans que je m’en rende compte.

IMG_1560

Bonne journée et bon lundi à tous…

Publicités

Publié le 10 novembre 2014, dans Humeurs, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 15 Commentaires.

  1. Superbe déclaration ! C’est beau l’amour quand tu l’écris !
    Mais bon, tu fais exprès d’avoir des anniversaires en même temps que moi, on va croire que je te pique tes articles 😉
    Joyeux anniversaire à vous deux et encore un max de bonheur !

    J'aime

  2. rien à ajouter de plus que ce que Carrie à dit 🙂
    Bisousssssssssssssssss

    J'aime

  3. voilà, j’ai les larmes aux yeux!
    c’est beau autant d’amour :)))

    J'aime

  4. Happy birthday a vous 2 😉
    Tres belle declaration d’amour en tout cas 🙂

    J'aime

  5. Vous avez la bonne recette ! Merci de partager avec nous !

    J'aime

  6. Félicitations à vous deux ! Le bonheur existe ! Encore et beaucoup d’autres belles années ! 😀

    J'aime

Quelque chose à me dire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :