Celle qui avait un cœur (finalement…)

Ça peut paraître étonnant, surtout pour mes élèves, mais oui j’ai un cœur,  et bien qu’il m’amuse de  m’afficher comme quelqu’un de cynique parfois, sous mes épines, je suis très émotive.

J’ai des épines, comme un hérisson, un porc-épic, un oursin, bref, vous l’aurez compris, je ne suis pas facile au 1er abord (au 2ème non plus selon de récents témoignages ^_^  surtout le matin à 6h quand je n’ai pas assez dormi)

énervée

Et pourtant j’ai été surprise de la force des émotions ressenties pendant mon voyage à Verdun.

On connaît tous Verdun qui est la bataille qui a durablement marqué l’imaginaire collectif, on a étudié la 1ère guerre mondiale à l’école  et notamment ses chiffres terrifiants, des chiffres si énormes qu’on a du mal à en saisir la réalité (300 jours de bataille, plus de 50 millions d’obus, plus de 300 000 morts…) et finalement cela devient un peu abstrait tout ça.

Et puis après avoir visité la citadelle de Verdun, notre périple nous a conduit à l’ossuaire de Douaumont (plus  d’informations ici ou ), on est arrivé par la route en contrebas du monument et on a donc pu pleinement voir les 16 000 croix qui s’étalent devant le monument, dans le bus, d’un seul coup, le niveau sonore a baissé, nos ados étaient impressionnés et surtout cela devenait très réel.

Dans l’Ossuaire, on a visionné un court documentaire d’une trentaine de minutes mêlant images d’archives et paroles de l’époque : les mots des poilus.

Après on est monté dans la flèche du bâtiment et on a vu ce spectacle surréaliste : 16 000 tombes dans une pelouse d’un vert impeccable.  Quand je suis descendue marcher entre les tombes, j’avais la sensation d’une étrange distorsion de la réalité : il faisait beau, le ciel était d’un bleu sans nuage, la pelouse douce, les oiseaux chantaient et j’étais un peu aveuglée par la blancheur de l’ossuaire, autour : des collines et la forêt.

16 000 croix blanches : morts pour la France et tous les « évaporés » ceux dont on ne retrouvait quasiment rien car effacé par un obus. Je voyais ces noms gravés, et je prenais conscience que c’était des hommes qui avaient vécu, ri, chanté, aimé j’espère et  qu’ils étaient morts dans le fracas et la fureur des obus. Là dans ce calme j’ai d’abord retenu mon émotion et puis j’ai pleuré pour ces vies fauchées, volées, pour la bêtise humaine, pour cette guerre et l’autre et toutes les autres, pour toutes ces « causes » qui consument des vies comme si cela n’avait guère d’importance.

Cette émotion a été si forte qu’il m’a fallu près 1/2h pour reprendre mes esprits, je n’étais pas la seule et je sais que plus d’un ado a fait semblant de faire le malin pour évacuer tout ça, ce jour là…

Je me relis et je trouve mes mots un peu creux, ils ne traduisent pas bien la réalité de mon émotion, mais je voulais quand même partager cela avec vous…

Publicités

Publié le 15 avril 2015, dans Humeurs, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 11 Commentaires.

  1. c’est compréhensible et terriblement humain….même émotion à oradour sur glane

    Aimé par 1 personne

  2. Je vois très bien cette émotion dont tu parles… Elle m’a été décrite par une copine qui a été visiter Auschwitz… moi-même, j’y ai « goûté » dans les cimetières de Normandie… Il y a des lieux « chargés » des âmes qui y reposent…

    Aimé par 1 personne

    • J’ai une copine qui a emmené des élèves à Auschwitz, quand elle m’en a parlé j’ai su que j’en aurai été incapable…La Normandie ce sera le prochain voyage…comme tu dis très bien il y a des lieux « chargés »

      J'aime

  3. Si tu exprimes tres bien ces emotions. Et je comprends le silence et sentiments ressentis par chacun.
    Si tu ecoutes la derniere chanson de Pagny, le soldat et/ou vois le clip….ca rappelera bien tout ca.

    Aimé par 1 personne

  4. si je te dis que tu me files les larmes aux yeux, ça te convainc que tes mots ne sonnent pas creux?

    Aimé par 1 personne

  5. L’émotion est bien passé…
    Bidousssss

    Aimé par 1 personne

Quelque chose à me dire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :