Celle qui avait une surprise

Je fais un métier bien étrangement considéré  en réalité.

Perçu par certains comme primordial, il est bien vu et respecté, je me rappelle la fierté de mon père…

Mais pour une majorité nous sommes des glandeurs de première, trop payés, ayant trop de vacances, tire-aux flancs, bref des planqués, des inutiles presque (oui puisqu’un prof c’est quand bien utile pour garder les gosses toutes la journée voire les éduquer) : des gens peu recommandables.

soupçon

Personnellement ce genre de considérations me touchent assez peu, je dois bien l’avouer, ce qui me mine davantage dans mon boulot c’est par exemple, le manque de reconnaissance notamment financière, que j’en fasse des tonnes ou que je ne bouge pas une oreille, aucune différence…

Et puis ce qui est usant c’est cette impression continuelle de vider l’océan à la petite cuillère, ça c’est fatigant, dans ces  moments-là on se dit que 30 ans à faire encore ça va être long, ça va être très long.

mais parfois on a des moments de grâce, de vrais moments de grâce comme le voyage à Verdun par exemple et comme la surprise qui m’attendait dans mon casier vendredi matin (cliquez pour le voir en plus grand) :

20150420_154940_Rue de la Chassi+¿re

Ce petit mot m’a donné le sourire pour la journée et m’a permis de partir en vacances sur une note très positive, comme quoi on sert quand même à quelque chose ^_^

Sur ce, les amis je vous souhaite une bonne journée.

Publicités

Publié le 22 avril 2015, dans Humeurs, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 15 Commentaires.

  1. c’est touchant :))

    moi je suis payée à bouquiner alors imagine..
    (ceci dit, ce n’est pas entièrement faux LOL mais j’y suis pour rien si personne ne veut franchir les portes de la bib)

    Aimé par 1 personne

  2. Vraiment chouette et j’entends tout à fait que ça puisses faire du bien.

    Aimé par 1 personne

  3. Excellent et chaud au coeur ❤

    Aimé par 1 personne

  4. La reconnaissance du travail accomplit c’était dans les années 60-70, aujourd’hui c’est la rentabilité qui prime avant tout.
    Plus tu en fais plus tu es rentable, mais c’est au système ou aux actionnaires que profite ta rentabilité, pas à toi.
    Bon courage pour les trente prochaines années 😀
    Bisousssssssssssssssssssss

    J'aime

  5. Heureusement que nous avons de temps en temps ce genre de pépite !

    Aimé par 1 personne

  6. Je ne sais pas si ça va te rassurer mais ce manque de reconnaissance est général… enfin, perso je le ressens ainsi… quel que soit le métier… Je suis fonctionnaire (bibliothécaire) et le barbare indépendant et franchement… (je sens que ça ne te rassure pas ^^). Sinon, c’est chouette ce genre de surprise 🙂

    J'aime

Quelque chose à me dire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :