Archives Mensuelles: juin 2015

Dentelle

IMG_2601

Contre-jour

IMG_2368

Le vendredi c’est permis

Parfois le vie vous réserve de précieux petits bonheurs qu’il faut savoir saisir…

Un barbecue du dimanche, une  journée avec une amie ET sans enfant ni mari, quelques rires au téléphone, un soleil radieux qui permet de mettre enfin mes robes et mes jupes.

Mais ce n’est pas tout, j’ai réussi à déblayer mon bureau, d’ailleurs j’ai eu un aperçu assez clair du métier d’archéologue, à un moment donné j’ai même eu l’espoir fou de trouver le chaînon manquant entre un cours sur le roi Arthur et un cours sur les espaces productifs et décisionnels ! J’ai même vu la surface de mon bureau (que je n’aperçois que 2 fois par an environ) et j’ai commencé à trier et ranger mes cours.

Pour finir,  mon petit bonheur de la journée c’est que j’avais envie d’un short en jean (même pas peur de montrer  mes cuisses !) alors j’ai cherché un vieux jean que je n’aimais plus, un marqueur, un mètre-ruban, un ciseau et deux découpages et 5 mn plus tard, j’avais mon nouveau short ^_^ Il est si réussi qu’en rentrant de l’école mes 2 poulettes ont voulu que je leur coupe leur jean !

Ce week-end s’annonce beau et chaud et si on installe la piscine des enfants on pourra certainement prendre un petit bain rafraîchissant, sinon on ira chercher en famille la froideur d’une salle de cinéma climatisée pour aller voir Vice et Versa.

Question musique, là aussi j’ai eu vrai bonheur, un vrai coup de coeur, un morceau qui est pour moi, un tube en puissance, léger mais pas creux, tout ce que j’aime…Bref je fais du prosélytisme pour cet artiste et cette chanson !

C’est le genre de morceau qui donne le sourire, la pêche,  à écouter sans modération ^_^ Et si vous n’aimez pas, ce n’est pas grave, je sais qu’il y a au moins une personne qui aimera avec moi 😉

J’ai failli oublier, n’hésitez à l’écouter fort, même très fort, très très fort….

Sur ce je vous souhaite un très bon week-end et on se retrouve lundi ^_^

Flotter dans le vent

IMG_2400-001

Le chanteur

IMG_2485-001

Celle qui perdait ses mots

Il y a longtemps, presque dans une autre vie en fait, j’écrivais.

J’écrivais pour le plaisir des mots, j’écrivais pour dire mes maux, j’écrivais pour jouer, pour sentir, j’écrivais rageusement ou sereinement, j’avais des choses à raconter…

Et puis, peut-être parce que je ne croyais pas assez en mes personnages, peut-être aussi parce que je me suis sentie écrasée par tous ceux qui avaient si bien écrit avant moi, peut-être enfin et surtout parce que je n’accordais aucune valeur à mes écrits, j’ai cessé d’écrire.

Pourtant j’avais toujours des choses à dire alors j’ai eu l’idée du blog.

Là, pas d’histoire à raconter, le blog a quelque chose d’immédiat et de léger puis il faut bien l’avouer c’est un exercice de fainéant, car cela ne demande pas beaucoup d’effort. Or on m’a profondément inculquée que ce qui était réalisé sans effort, était par conséquent sans valeur…

Le blog est donc un amusement. Il évolue, je partage toujours mes photos, peut-être aussi qu’il devient un peu plus personnel avec le temps, je partage plus volontiers mes réflexions mais sans  jamais réellement approfondir, ce n’est pas le propos.

Et pourtant…

Pourtant j’ai parfois des réminiscences du temps où trouver le mot juste, celui qui traduit au mieux la pensée en construction, était un exercice délicieusement violent, ce temps où chercher et trouver ses mots permet de fixer les dérives malsaines de son esprit.

Pourtant dans les périodes agitées c’est un réflexe de prendre une feuille et d’y jeter  mon trouble, l’étaler grâce aux mots pour mieux l’évacuer ou le neutraliser, matérialiser les tourments secrets qui agitent, parfois, au cœur de la nuit, mon esprit en bataille…après, ces mots torturés mais toujours sincères et transparents finissent dans les flammes de la cheminée en hiver, dans la corbeille le reste du temps. Parfois certains parviennent à s’échapper, à m’échapper et courent chercher refuge chez un amoureux des mots.

Heureusement pour moi ça n’arrive presque jamais ^_^

Il n’est pas assez tard pour que les réminiscences du temps où j’écrivais puissent surgir aussi je me contenterai de choisir la facilité comme d’habitude et de clôturer ainsi ce billet…Je ne suis pas prête à retrouver mes mots apparemment. 🙂

giphy

Bonne journée à tous…

Entre tradition et modernité

IMG_2458

Celle qui testait Airbnb

Grâce à ma crise de ma quarantaine je me décoince et je tente des expériences (si, si ^_^), je parle de voyage bien sûr !

Avant quand je partais, tout était millimétré, hors de l’hôtel point de salut par exemple.

Et puis j’en ai eu un peu marre des ghettos à touristes, marre de payer cher, marre de l’uniformité et de l’impersonnel. J’avais entendu parler de Airbnb avant qu’ils n’entreprennent la grande campagne publicitaire actuelle. Le principe est simple on va loger chez l’habitant qui met à disposition tout son appartement ou une partie.

Je me suis dit « allons voir, pourquoi pas ? ». Le site est simple d’utilisation : on entre le lieu de son choix, la date et le nombre de voyageurs, apparaissent alors les offres disponibles. On peut choisir un logement entier ou une chambre, voir sur un plan où cela se situe, il y a un descriptif, des photos, un règlement intérieur, les conditions d’accueil et d’annulation, bref c’est très complet.

Ensuite on se crée un profil, on envoie sa demande à celui qui propose son bien et si elle est acceptée, on finalise l’accord via la messagerie du site (heure d’arrivée, remise des clés etc). C’est à ce moment là que l’on a les coordonnées du loueur et du bien.

Ainsi pour Séville nous avions choisi un petit appartement dans un quartier typique, un peu à l’écart du centre historique : Triana. Il était conforme aux photos, agréable, bien placé. L’hôtesse a été très sympa, et nous as donné de bons conseils sur son quartier et sur sa ville comme les endroits à éviter, là où on peut manger sans se faire ruiner, les lieux les plus authentiques. Et ça c’est un vrai plus ^_^

J’ai beaucoup aimé cette expérience qui nous a permis d’être davantage en immersion dans la ville, plus en contact avec la population.

Sur ce, je vous souhaite une belle journée ensoleillée…

Tout ça pour un prix très raisonnable puisque nous avons payé 50€ la nuit. C’est une expérience que j’espère renouveler très rapidement.

Où est la clé ?

IMG_2436

Celle qui sentait arriver la fin de l’année

Oui, c’est curieux de parler de fin d’année au mois de juin, encore plus en début de semaine, mais que voulez-vous, nous autres profs vivons dans une temporalité différente ^_^

retour vers le futur

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :