Celle qui ne passera pas à la TV

 » In the future, everyone will be world-famous for 15 minutes »  ce n’est évidemment pas moi qui le dit, mais c’est Andy Warhol, le pape du pop-art.

warhol

Pourquoi je vous parle de ça ? Je ne suis pas devenue soudainement une pointure en art moderne, non en fait, c’est plutôt le rapport à la célébrité qui m’intéresse dans cette situation.
Je viens de refuser mes 15 minutes de célébrité sur une chaîne nationale.

WTF

Ca va, pas la peine d’être vulgaire non plus, je n’ai pas assassiné ma vieille voisine pour lui piquer ses économies, j’ai juste dit non à France 2…

Je vous explique, quelques jours après la publication de l’article de Libération, ma chef a reçu un appel de France 2 pour un projet de reportage, elle nous a demandé si on était intéressé (on = les co-co et moi) et  elle a donc appelé son chef pour savoir si on pouvait le faire.

Comme tous les bons fonctionnaires on est soumis à un devoir de réserve (= il ne faut pas donner une mauvaise image de notre administration, comme si l’Education Nationale avait besoin de moi pour ça ^_^), on nous a dit oui très rapidement à condition, bien sûr, de ne pas envoyer de piques sur le rectorat comme dans l’article…Franchement comme si c’était dans mes habitudes de dire du mal…

buffy surprise

On attend donc le coup de téléphone de la journaliste, comme à l’accoutumé, je reste calme.

excitée2

J’ai de la chance je suis la 1ère que la journaliste appelle. Après quelques questions de « routine », du style mon âge (32 ans avec beaucoup de maquillage), où je vis, où j’enseigne, depuis quand, comment j’ai choisi ce métier (au hasard bien sûr), elle finit par me présenter le projet.

Il s’agit de faire des portraits de français, issue d’horizon très divers, à un an des présidentielles. Là je comprends 2 choses : ils veulent une personne seulement (exit donc les co-co) et ça ne porte pas réellement sur l’innovation pédagogique.

A ce stade, je suis un peu déçue.

crying

La journaliste me parle d’une tournage de 10 jours où je serai filmée au boulot, avec les co-co  (ouf) mais aussi à la maison, en famille.

choqué

Je réalise avec effroi qu’il va falloir qu’on termine de peindre la cuisine (qui attend depuis 2 ans) si les caméras viennent à la maison, mais surtout qu’il va falloir que je range mon bureau…

peur

Et puis la journaliste commence à me poser des questions bizarres :

 » Est ce que vous êtes également professeur à la maison ? « 

« Dans la chambre à coucher seulement, avec une cravache et j’exige que l’Homme m’appelle maîtresse, ça compte ? » Evidemment je n’ai pas répondu ça, mais ce n’est pas l’envie qui m’a manquée, ensuite elle a eu d’autres questions étranges sur mon temps de travail, sur la rentrée de ma fille aînée au collège et j’ai eu la désagréable impression que ce que je pourrais dire à la caméra m’échapperait avec une grande facilité. Elle aurait voulu également une réponse immédiate. J’ai botté en touche car je voulais l’avis de l’Homme, des co-co, des amis, mais au fond j’avais déjà pris ma décision.

Il n’était pas question d’exposer ma vie privée. Parfois dans le blog je m’expose, mais pas tant que ça au fond, et puis je choisis. A la manière dont notre entretien s’est déroulé j’ai compris comment la TV pouvait sortir une phrase de son contexte pour lui faire dire autre chose.

satan

Je n’avais pas du tout confiance, me montrer à la TV si cela avait été seulement pour le boulot et en espérant que ça pourrait faire avancer les choses (pour mes élèves, mon lycée, mes copines ou moi) pourquoi pas ? Mais ce qu’on me proposait ce n’était pas du tout cela.

Alors j’ai dit non à France 2 (les copines aussi d’ailleurs). Ce qui me fait le plus de la peine c’est que si ça se trouve cela aurait été mon unique chance de croiser Daniel Craig, mais si,  imaginez :

Je suis invitée en plateau pour réagir sur le reportage et sur le plateau voisin Il est là pour faire la promo de son dernier film, et on se croise en coulisse et nos 2 regards azurs s’accrochent, c’est le coup de foudre, on fait l’amour comme des fous dans une loge et on décide tout quitter pour s’enfuir ensemble…

Je me rends compte que pour le bien de ma famille et de sa carrière j’ai bien fait de dire non à la TV.

Publicités

Publié le 22 septembre 2015, dans Humeurs, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 15 Commentaires.

  1. Bah voila LA chance de ta vie de rencontrer Daniel, tu la bousilles.
    Pas sérieux du tout mais en meme temps, comme tu dis, ca peut tres vite déraper les conversations avec les journalistes et tout les efforts que tu aurais du faire, dont le rangement du bureau, pufff non laisse béton! 😀

    Aimé par 1 personne

  2. non mais Daniel Craig quoi!!! c’était ta seule chance!!!
    (t’es déchaînée ce matin, cravache et tout)

    je ne suis déjà pas à l’aise pour des photos mais alors devant une caméra LOL

    Aimé par 2 people

  3. Oui mais DC !!!!!
    comme dirais l’autre « non mais allo quoi » !!!!
    Enorme 🙂 🙂 🙂 🙂
    « sortir les phrase de leurs contexte » allons allons, comme si c’était leur genre 🙂
    Tu as bien eu raison je pense.
    Bisoussssssssssssssssssssssss

    Aimé par 1 personne

  4. Je comprends… je crois que j’aurais refusé aussi… c’est marrant ce billet, je cogite sur un du même genre depuis des semaines mais je ne sais pas sous quel angle l’aborder…

    Aimé par 1 personne

Quelque chose à me dire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :