Celle qui avait eu peur au boulot

Voilà un titre qui a le mérite d’être clair.

Quand on est pompier, policier, par exemple, on peut s’attendre à côtoyer la violence mais quand on est prof, en principe, la seule violence à laquelle je suis censée être confrontée c’est celle avec laquelle mes élèves martyrisent l’orthographe et la conjugaison.

Seulement voilà ça ne s’est pas passé comme ça il y a quelques jours. Précisément il y a 15 jours, durant ma 1ère heure de cours, une de mes élèves a pété un plomb, elle a tenté de se jeter sur une autre élève en classe, elle voulait « la crever » ! J’avais vu venir, j’ai essayé de la faire sortir, sans succès, j’ai choisi de protéger le reste de la classe et je les ai tous fait sortir, c’est ce qui l’a faite exploser, littéralement.

Pendant plusieurs minutes elle a dévasté la salle où nous nous trouvions, elle a jeté les tables, les chaises, hurlé, fait des trous dans les murs, heureusement sa colère n’était pas dirigée contre moi, aussi elle ne m’a pas touchée.

Cet « incident » a été extrêmement violent, pour elle, pour les autres, pour moi. J’ai assuré mes cours ce jour-là, parlé avec les élèves, reçu des parents le soir et finalement  je me suis écroulée en larmes le soir…

Ce qui a été dur pour moi c’est de me dire que quelqu’un pouvait déchaîner autant de violence sans que mes voisins de salle n’interviennent, heureusement les surveillants sont intervenus rapidement mais si j’avais été la cible de sa violence, vu son gabarit et le mien, les surveillants m’auraient trouvé en piteux état…

Ça m’a fait beaucoup gamberger, c’est pour cela que j’étais très en colère, il y a quelques jours, je vous en parlais ici.

J’étais en colère contre mes collègues, l’institution, la société où tout se barre en sucette, les parents qui rament, bref la terre entière…

Cette élève a de graves problèmes médicaux que nous n’avons appris qu’à la rentrée, une fois que nous y avons été confronté. Dans un monde idéal elle aurait été prise en charge dans un cadre spécifique, seulement voilà, il n’y a plus de place nulle part.

Finalement c’est cela je crois qui me met le plus en colère, nos classes ressemblent de plus en plus à une cour des Miracles où se côtoient toutes sortes de troubles, de pathologies diverses, de handicaps, d’élèves en situation d’abandon…Des élèves dont les troubles n’ont pas toujours été dépistés à temps et nous récupérons dans nos classes des élèves démolis ou en révolte…

Des élèves pour lesquels nous sommes assez démunis car nous ne sommes pas formés à la psychologie, à l’accueil du handicap, aux aménagements à mettre en place dans nos enseignements pour des élèves qui souffrent de graves troubles d’apprentissage.

Vendredi tandis que je serai dans le train qui m’amène chez Jiminy, cette élève passera en conseil de discipline (je ne vous ai pas tout dit, il y a eu d’autres éléments), nous n’avions pas d’autres choix au vu de la gravité des faits. Une de fois de plus dans le parcours de cette jeune fille l’institution va lui faire défaut, personne n’a pu réellement aider cette famille.

Alors comme me l’a dit très justement une copine « on ne peut pas tous les sauver », c’est vrai, mais parfois assister à tous ces naufrages c’est lourd et ça donne envie de voir ailleurs si l’herbe est plus verte….

Publicités

Publié le 24 novembre 2015, dans Humeurs, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 27 Commentaires.

  1. PAs vu ton billet, tête dans le même guidon que toi sans les mêmes problèmes !
    pas top, la non intervention de tes collègues !
    J-2 !!!!

    Aimé par 1 personne

    • La semaine dernière ma chef a fait une note de service où elle rappelait que nous devions être vigilants pour les élèves mais aussi pour les collègues, ça m’a fait du bien…J-2 tu as raison, courage aussi !

      J'aime

  2. je vois que tu fais le même constat que moi, tout fout le camp, c’est a croire qu’il y ai une volonté politique pour ça.
    C’est bien beau de demandé des miracles aux profs et instits, faut peut-être aussi leur en donner les moyens, financiers et humains.
    L’herbe est-elle plus verte ailleurs, c’est une question que je me pose de plus en plus
    Le premier qui trouve cet endroit le dis a l’autre Ok ?
    Bisoussssssssssssssssss et courage 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je sais que tu es parti (momentanément je l’espère) mais viens souvent nous voir sur les blog au moins…ça me manquerait trop tes passages !
      En matière d’herbe plus verte, je rêve surtout d’île tropicale, d’eau cristalline à 28° minimum et de sable fin….
      bises à très vite !

      Aimé par 1 personne

      • oh punaise !!!!
        ah bah ça alors!!! île tropicale, 28 ° !!!
        et si on partait ensemble ? sans rien dire à personne, bon ok, je sais.. c’est pas très… mais voilà quoi, une île, mon rêve 🙂

        oui je reste malgré tout en stand by, c’est l’envie de montrer du « Beau » qui n’est plus trop au rendez-vous, surtout quand je vois la réaction de « certains » face à ce qu’il vient de se passer, mais bon, c’est hélas comme ça, j’ai besoin de digérer, et c’est difficile…nier les faits ne feras pas qu’ils n’existent pas, les faits, bref, c’est comme ça.
        Bisousssssssssssssssss

        Aimé par 1 personne

  3. j’écoute différents profs et la chose sociale prend de plus en plus de place à l’école. beaucoup font le même constat que toi. Certains réagissent comme tes collègues. Moi je me dis que c’est plus complexe. Oui, l’école est là pour enseigner. Mais la société évolue… il serait peut être temps de former les professeurs à accueillir des élèves en difficultés diverses… et de leur donner des moyens d’agir! On ne peut pas sauver tout le monde? Seul non en effet. Avec plus de connaissances et plus de moyens peut être? j’en sais rien. ta colère me semble tellement justifiée… putain il en faut du courage pour se tenir debout devant une classe, jour après jour!

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour tes mots…effectivement le métier change et ça ne me dérange pas outre mesure, ce qui m’embête c’est qu’on a n’a pas de moyens (humains, financiers, formations peu importe !) pour les accompagner…Maintenant que j’ai vidé mon sac, ça ira mieux ^_^

      Aimé par 1 personne

  4. donnes lui l’adresse de mon centre, nous accueillons ce public…..

    Aimé par 1 personne

  5. les choses se dégradent, vous avez de moins en moins de moyens et êtes jetés en pâture devant des gamins qui ont de plus en plus de soucis, sans avoir reçu la formation adéquate..
    je ne sais pas quoi te dire sinon qu’il faut tenir pour tous ceux pour qui tu es la seule personne stable qu’ils connaissent

    Aimé par 2 people

  6. Courage, avec tous les projets que tu tiens à bout de bras pour tes élèves, tu en sauves sans le savoir… 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Tu es la pour enseigner, mais tu n’es pas la en tant que psy. Alors vers qui se tourner? Pas evident comme réponse.
    Beaucoup de courage a toi car en effet ca ne va pas en s’améliorant……

    Aimé par 1 personne

  8. Oui, moi aussi je compatis à ce que tu ressens car j’ai été confrontée à ce type de problème en 20 ans de carrière une ou deux fois et j’étais terrorisée.En salle d’arts plastiques, en plus, nous avions des cutters, des scies , des marteaux etc…Et à l’ère du numérique, en CAV, il y a les APN,les ordis, les tablettes etc…C’est stressant quand un(e) élève devient incontrôlable.Bref, ce genre de violence est impensable en classe et pourtant quand cela arrive, on doit y faire face sans avoir eu de formation particulière!

    Aimé par 1 personne

  9. Ouh je te comprends tout à fait. J’imagine très bien que cela a dû être difficile. Je connais malheureusement ce type de violence mais en tant qu’éducateur spécialisé. Tu as raison d’être colère. Et je ne suis pas d’accord avec une citation d’une tes collègues: « On ne peut pas sauver tout le monde ». C’est comme si on ne faisa

    Aimé par 1 personne

    • C’est comme si on baissait les bras. Justement, il faut se battre mais à son niveau, monter que tout est possible pour les jeunes qu’on a accompagne si tout le monde s’y met. Que la colère se transforme en projet. Facile à dire je sais qu’à le faire. L’important, c’est de pouvoir en parler rapidement, débriefer. Il y a vraiment un gros travail à faire au niveau de l’éducation nationale sur la gestion d’un groupe et le travail éducatif et de libération de la parole pour chaque élève. pas facile, hein.
      Je rêverai que chaque matin, on prenne le temps avec chaque élève de lui redire ce qu’i la fait bien, de redire ce qu’il a de positif, de redire qu’il en vaut la peine;
      J’ai bien conscience de la violence qu’il peut y avoir, tant au niveau verbal et physique mais la sensibilisation est nécessaire au sein de l’institution, au sein des professionnels pour que chaque élève puisse se sentir reconnu.
      Pleins de courage à toi.

      Aimé par 2 people

      • J’ai la chance de ne pas être isolée au boulot, j’ai des vraies copines avec lesquelles on peut justement débriefer…Je n’en parle pas forcément ici mais je fais parti des profs qui ont toujours un projet pédagogique, un projet d’équipe en cours, voire plusieurs ^_^ Dans nos classes de CAP on co-enseigne, on a des cahiers de paroles pour les élèves, on leur ouvre la parole et l’horizon aussi. Je crois simplement que même si je suis très bien entourée, parfois vider l’océan à la petite cuillère cela s’avère un peu plombant…et à l’entrée de l’hiver j’ai toujours un petit coup de mou ^_^
        Merci pour tes encouragements !

        J'aime

  10. Je comprends… j’ai une formation initiale de prof de français et je n’enseigne pas. J’ai décidé après un demi jour de cours dans une école professionnelle que je serais incapable de régler les problèmes sociaux des élèves, je n’avais pas été formée pour ça… et je n’en avais ni l’envie ni les capacités… Je ne suis pas étonnée de ce genre de situation (limite, je suis même étonnée que tu en sois étonnée… je ne sais pas si tu me suis ? mais j’ai déjà entendu tellement de trucs de la part des enseignants que je connais…). Voilà, je t’envoie plein de courage et plein de ❤ parce que ça je sais faire 🙂

    Aimé par 2 people

  1. Pingback: Celle qui donnait des news en vrac | profmaispasque

Quelque chose à me dire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :