Archives Mensuelles: septembre 2016

Le vendredi c’est permis

Les amis on est vendredi et la semaine a été riche en événements divers…J’ai vécu une réunion d’école surréaliste. Pas dans mon lycée mais à l’école primaire de n°2 qui est, pour mémoire en CM1. En fait elle est dans un double niveau (encore !) CM1 CM2. J’ai donc découvert à cette occasion que le CM2 était en fait l’antichambre de polytechnique, pas de la 6ème !

Je crois que je ferai un billet juste sur ça tellement ça m’a fait halluciner ce que j’ai entendu…ceci dit, quand j’ai fini par perdre mon calme, je crois que certains parents ont dû halluciner de ce que j’ai dit…tout ça pour conclure in petto sur la citation préférée de ma collègue L. « avec ça on n’est pas sorti le cul des ronces ! »

Dans les bonnes nouvelles il a fait beau et même si on ne peut pas lézarder au soleil, c’est quand même bien agréable ; ma copine S. m’a offert un massage pour mon anniv je compte en profiter très vite ; je bosse tellement que je n’ai pas le temps de faire du shopping (ça c’est plutôt une bonne nouvelle pour mon banquier, pas pour moi !) ; j’ai pris mes billets de train pour aller voir Jiminy qui bosse encore plus que moi (il a un vrai métier, lui ^^) si bien qu’on a à peine le temps de se parler ; les deux poulettes ont trouvé leur rythme à l’école ; j’ai fini le tome 2 de Miss Pérégrine…

Parlons musique, cette semaine j’ai eu un petit créneau et je suis tombée sur le nouveau single du groupe « Panic at the disco », ce n’es tpas un grand morceau, mais c’est sympa et ça devrait vous donner un petit coup de boost pour cet ultime jour de la semaine…

Sur ce bon week-end à tous à bientôt

Publicités

J’ai aimé : Lettre à un jeune collègue — Monsieur Samovar

Je relaie ici l’article du blog de Monsieur Samovar, parce que ses mots m’ont parlée, parce que ça fait du bien de le lire, parce qu’enseigner en Lycée pro ce n’est pas souvent reposant, parce que c’est bien écrit surtout ^^

bonne lecture et à demain !

Ce soir, je parle avec Léo. Même si on se connaît à peine – nous échangeons de temps à autres sur facebook – j’adore Léo. Il s’exprime extrêmement bien, compose des trucs improbables et géniaux, a quelque chose d’éminemment cool et détaché dans son tempérament et cependant, parle avec passion d’absolument tout. (en même temps, […]

via Lettre à un jeune collègue — Monsieur Samovar

Celle qui crachait ses poumons (à nouveau)

Ami(s) du jour bonjour.

Mon titre est suffisamment explicite. Hier matin je suis allée courir et j’ai mouru (comme dirait un élève de ma connaissance).

gym

Soyons honnête je n’avais pas fait de session depuis le mois de mai, en juin j’étais en arrêt maladie et en juillet août il faisait trop chaud. Début septembre j’ai tenté une sortie mais le cœur n’y était pas…encore. Lire la suite

Le vendredi c’est permis

Encore une semaine qui est passée à une vitesse phénoménale…

Je commence à être un peu fatiguée d’ailleurs, mais j’ai quand même trouvé le temps de lire ce qui n’est pas si mal, je prévois un week-end cool et j’espère pouvoir aller au cinéma dimanche, j’ai envie d’aller voir « Un petit boulot ».

Pour vous accompagner aujourd’hui le dernier morceaux d’un de mes australiens chéri : Chet Faker (je vous avais parlé de lui ici qui  a repris son vrai nom Nick Murphy, il a publié un inédit et a annoncé qu’il reprenait son nom afin de partir sur de nouveaux projets musicaux. Alors c’est un peu particulier, mais j’aime bien vous faire partager des musiques un peu décalées, j’espère que ça vous plaira…

Et comme je ne veux pas que vous soyez totalement déroutés, je partage avec vous ma préférée qui est plus « conventionnelle », pour finir il sera à Paris à la Villette pour un festival le 27 octobre je crois, j’aimerais vraiment le voir, mais je crains que ce ne soit pas possible.

Sur ce je vous souhaite un bon week-end, à très vite les gens ^^

Jardin folâtre…

img_4993

Celle qui braillait !

Ami du jour, bonjour !

Aujourd’hui c’est lundi et le lundi c’est toujours dur de se mettre en forme pour recommencer la semaine de boulot :  à moins bien sûr que votre boulot ça soit touriste milliardaire par exemple, là, j’imagine que c’est moins compliqué.

Mais pour tous les pauvres plébéiens qui ont un job ordinaire il faut chercher au plus profond de soi (pas trop profond quand même) la motivation nécessaire pour quitter la couette.Pour vous aider j’ai choisi de partager avec vous le Top 5 de mes chansons pour brailler en voiture. Lire la suite

Le vendredi c’est permis

Amis du jour, bonjour, on est vendredi ^^

C’est le jour de la délivrance (fin de semaine) et rien que pour ça c’est intéressant…

J’essaie de trouver un nouveau rythme de vie afin de concilier mon boulot de prof et mon boulot de correspondant local sans parler que j’ai toujours envie d’écrire ici et de faire des photos…Parfois je me demande ce qui me pousse à faire autant de choses…Je suis sûre que Jiminy aurait une théorie bien arrêtée là-dessus…On pourrait interpréter ça comme une fuite, je pense plutôt qu’en ce qui me concerne c’est un éveil.

J’ai eu peur pendant une grande partie de ma vie et j’ai la sensation de m’éveiller, à présent j’ai moins peur et plus je tente des choses qui me tenaient secrètement à cœur, plus j’ai envie d’en entreprendre d’autres, ça reste terrifiant mais c’est tellement excitant que ça devient un peu comme une drogue, il m’en faut toujours plus.

Mais je m’aperçois que je suis bien sérieuse pour un vendredi…Place donc à la musique…alors que je me demandais quoi poster, youtube m’a signalé un morceau sorti il y a 3 jours de Beck qui s’appelle Wow, attention le morceau s’apprivoise ^^

Sur ce, je vous souhaite à tous un bon week-end, pour ma part j’ai une expo samedi et un repas de famille dimanche, à très vite les amis !

Celle qui rencontrait quelqu’un

Le titre qui veut tout et rien dire ^^

J’avoue, j’en ai bavé pas vous, mon amour ? je m’égare. Je disais donc : j’avoue, je vous ai lâchement abandonné la semaine dernière, allant même, Ô infamie, suprême, jusqu’à vous délaisser totalement pour le vendredi c’est permis.

Etant donné notre degré d’intimité, cher(es) lecteur(trices), je te dois une explication : OK c’est la rentrée et comme d’hab, j’ai un degré d’organisation proche du zéro absolu, mais ça tu connais…

Deux événements extérieurs sont venus également bouleverser ma non-organisation. Tout d’abord l’oncle du Canada était là. Certains ont un oncle américain, chez nous c’est l’oncle de l’Homme qui a émigré au Canada, tout juste majeur, il y a de ça près de 50 ans ! Evidemment quand il vient c’est un événement et un grand plaisir. L’Homme a passé le week-end avezc lui et moi seulement le dimanche car le samedi soir j’avais un rencard.

Et pas n’importe quel rencard, un de ceux qui vous noue le ventre 3h avant, un de ceux qui vous file le trac…

Retour en arrière (en plus ça fait du suspense ^^) : comme vous le savez, je suis correspondante locale pour le journal Sud-Ouest or samedi soir il y avait une avant-première, celle du film l’Odyssée en présence du réalisateur : Jérôme Salle et de Lambert Wilson. Le film raconte une partie de la vie du Commandant Cousteau, sa relation avec un de ses fils et son cheminement vers l’écologie. Grâce  au cinéma local j’ai eu la chance de profiter d’une projection privée et le journal voulait que je « couvre » l’événement. J’étais dans mes petits souliers même si je savais qu’on n’aurait pas vraiment l’opportunité de leur parler…Je savais par exemple, que faire des photos à l’intérieur du cinéma ne serait pas simple avec mon appareil photo, je voulais avoir quelques bonnes photos et j’étais impressionnée car je n’ai jamais vraiment croisé quelqu’un de connu (sauf Bertrand Cantat dans un hôtel parisien …).

Résultat des courses, je n’ai pas pu parler à Lambert Wilson trop sollicité, mais je lui ai toutefois serré la main et souhaité une bonne soirée (c’est toujours ça de pris !), par contre j’étais agréablement surprise de le trouver exactement comme on le voit à la télé : silhouette longiligne, décontracté, cette voix douce assez particulière et bien sûr beaucoup de charme…Par contre j’ai pu échanger quelques mots avec le réalisateur Jérôme Salle sur une scène qui m’a particulièrement plu, d’ailleurs le réalisateur aussi m’a particulièrement plu  😉 moi qui aime le cinéma j’aurais aimé pouvoir vraiment parler avec lui de SON film, du moins parler plus longuement.

En tout cas c’était chouette, et je me félicite d’avoir pris le risque d’avoir accepté ce job de correspondante locale qui me fait rencontrer des gens étonnants et passionnés depuis maintenant 4 mois…

Aller pour la frime, je vous laisse 2 photos, une de Lambert Wilson et une de Jérôme Salle le réalisateur…à demain ^^

Schtroumpfette ??

img_4820-001

Bordeaux fête le vin

img_4810

%d blogueurs aiment cette page :