Archives de Catégorie: Humeurs

Celle qui voulait changer de job, épisode 0, le préambule…

Alors autant vous prévenir :

  • vu comment les choses s’engagent, je pense qu’il va y avoir de nombreux épisodes, bref si vous n’aimez pas les feuilletons, il va falloir passer votre chemin.
  • vu comment les choses s’engagent (je sais, je me répète -c’est courant quand on est prof-) je n’ai pas fini de pester, râler, grogner, gronder, protester, gueuler etc.
  • vu comment les choses s’engagent, le blog me servira probablement de défouloir et je tenterai sans aucun doute de vous apitoyer sur mon sort sans la moindre vergogne.
  • vu comment les choses s’engagent je vais devoir faire preuve de patience, d’obstination, il va falloir que j’apprenne à ne pas me décourager, à ne pas baisser les bras, et à voir du positif même quand il n’y en a pas.

Lire la suite

Publicités

De tout, de rien…

Ok, j’avais dit à lundi et on est jeudi, mais je suis en vacances alors j’ai un léger problème de temps ; le temps est une variable difficile à maîtriser chez moi ^_^ Lire la suite

Celle qui revenait en classe

Après la pré-rentrée (beaucoup de pré dans cette phrase et peu d’amour…mouarf ^_^) de vendredi, aujourd’hui c’est lundi et comme chacun de vous ou presque je reprends le chemin de la routine. Avec joie.

bill-murray

Non je plaisante, je vais traîner de la savate, sans aucun doute ^_^ Mais pour me soutenir le moral je penserai à mon dimanche… Lire la suite

Les perles du bac

Je vous les avais promis, les voilà, notez qu’il m’a bien fallu une semaine entière pour m’en remettre ^_^

Au menu cette année en géo la France dans l’Union européenne et dans le monde ou l’union européenne et ses territoires et en histoire : le plan Marshall ou les 14 points de Wilson, sans surprise se fut long et douloureux 😦

SW génial

Lire la suite

Des news

Hello les amis,

Ici le soleil et la chaleur s’installent durablement, je suis dans les réunions à fond – les punitions éducatives par exemple :  j’ai proposé le lance-flamme et j’ai compris que je n’étais pas dans le thème comme dirait Christina !-  et aujourd’hui et demain je surveille les épreuves de bac pro, ensuite je serai de correction. Lire la suite

Celle qui commençait une nouvelle semaine

Ah la joie du lundi !

Tout d’abord je voudrais remercier mes nouveaux abonnés et leur souhaiter la bienvenue ^_^

Je commence fort la semaine puisque je dois siéger pour un conseil de discipline aujourd’hui  (cas de harcèlement :  je sens que ça va être moche), demain je vais faire mon examen « crêpe de sein », j’ai pris quelques précautions pour que ça ne se passe pas comme la dernière fois (par précaution  : comprendre j’ai fait gaffe à mon cycle cette fois !). Lire la suite

« L’éclectisme, j’en ai fait quand j’étais jeune »

Oui moi aussi j’ai fait de l’éclectisme quand j’étais jeune et j’ai eu l’occasion de m’en rappeler ce week-end.

Que je vous explique.

Lire la suite

Celle qui aimait l’eau

Près de l’église romane de mon enfance, il y a une rue fort pentue qu’il ne faut pas hésiter à emprunter, rapidement sur la droite quelques pavés descendent vers la Dordogne, vestige, j’imagine d’un ancien accès pour les bateaux.

Là près de l’eau je retrouve un peu de la paix perdue. Lire la suite

Celle qui aimait les cimetières et les églises

Quand j’étais enfant on allait régulièrement voir mes grands-parents dans un village en Dordogne. Là, pendant que les adultes parlaient, je m’échappais. Je devais avoir une dizaine d’années et je partais ;  à l’époque on n’avait pas peur. Il y avait une église romane non loin de là.

J’étais immanquablement attirée vers cette église et son cimetière. Je commençais toujours ma visite par le cimetière, j’aimais me promener dans ses allées. Il n’y avait rien de lugubre là-dedans, le calme du lieu apaisait le tourbillon de mes pensées, pas si enfantines. Je ne trouvais pas l’endroit triste, au contraire, j’y voyais là comme le sens profond de la vie : on naît, on vit, on meurt et on se retrouve poussières sous une dalle de marbre. Lire la suite

Celle qui avait joué

Et qui avait perdu !

Je crois que je me prenais encore pour une adolescente. C’est à cet âge précisément qu’on se croit immortel, indestructible… et en fait je ne le suis plus. J’ai fait un gros coup de fatigue.

Fatigue physique, bien sûr avec deux boulots…mais surtout fatigue intellectuelle, j’ai le cerveau qui sature de penser.

Lundi midi mon corps m’a clairement dit stop, plus clairement qu’il ne le disait ces 15 derniers jours et le docteur m’a mise au repos pour toute la semaine. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :