Le vendredi c’est permis

Oup’s je suis en retard mais l’important est que je le poste ce billet, non ?

La semaine a été en demi-teinte, sachez que mon élève était réellement ravi de recevoir autant de cassettes, en vrai cela a donné ceci : « vous avez pensé à moi ??? » = 1er grand sourire; puis il a ouvert la poche (je suis du Sud, chez moi on dit poche) et a commencé à regarder ce que je lui avais apporté et là j’ai eu droit un 2ème sourire radieux et plein de merci, ça fait du bien.  J’attends qu’il attaque la compil Top Gun / Céline Dion pour voir s’il m’adresse encore la parole ^_^

J’ai longtemps hésité pour savoir ce que je posterai aujourd’hui…et puis je me suis décidée pour un chanteur français. Ils sont assez peu à trouver grâce à mes yeux, mais lui a définitivement fait ma conquête avec son dernier album que le père Noël m’a apporté. J’aime sa voix, douce et veloutée, j’aime la façon dont il semble vous susurrer les mots au creux de l’oreille, et je dois dire que j’aime également sa façon d’écrire, c’est parfois abscons mais c’est toujours très poétique…Il a le sens de la formule et quand dans une de ces chansons sur le désir il glisse « Je te veux, prends moi » je le trouve éminemment sensuel. Si je veux être honnête je dirai que l’album est très inégal mais il y a quelques pépites.

J’arrête de vous faire languir, il s’agit de Julien Doré et la chanson s’intitule « mon écho », c’est un morceau qui raisonne en moi peut-être parce qu’on a tous besoin de trouver son écho…j’aime le refrain : Enchanté de vous connaitre, mon écho, Caressez-moi de promesses et de beau… Comme souvent chez Julien Doré c’est à la fois mélancolique et plein d’espoir. Je vous poste la version album que je trouve plus émouvante bizarrement que la version piano-voix…
Je profite également de ce billet pour souhaiter un joyeux anniversaire à François, ça m’a vraiment fait plaisir de papoter hier soir, vivement le 10 et Jiminy, vivement le 28  !

J’espère que vous serez aussi charmé que moi…

Bon week-end à tous, pour ma part au programme « la belle et la bête », le dernier Lelouch et des photos….à très vite

« L’éclectisme, j’en ai fait quand j’étais jeune »

Oui moi aussi j’ai fait de l’éclectisme quand j’étais jeune et j’ai eu l’occasion de m’en rappeler ce week-end.

Que je vous explique.

Lire la suite

Le vendredi c’est permis

Oyé, oyé braves gens me voici de retour après presque 10 jours d’absence !

Ces quelques jours n’ont pas été très paisibles, loin de là, mais je tache de me concentrer sur les choses positives : à partir de lundi mes terminales partent en stage, j’aurai donc un emploi du temps assez allégé, de quoi me consacrer un peu plus à mon job de correspondant local ^_^

Chez nous le soleil a été très généreux et j’ai pu commencer à poser les manteaux cette semaine et ça, ça fait du bien au moral.

Cette semaine j’ai également participé avec mes cops à la journée de l’innovation organisée par le rectorat de Bordeaux, on a donc présenté nos projets et c’était agréable de partager même si c’était beaucoup trop court.

Place à la musique…ce n’est même pas moi qui ai choisi, enfin techniquement là maintenant c’est moi, mais si je veux être tout à fait sincère c’est Jiminy qui m’a fait écouter cela cette semaine.

Sur ce je vous souhaite un bon vendredi et un bon week-end…

A très vite les amis ^_^

 

Celle qui aimait l’eau

Près de l’église romane de mon enfance, il y a une rue fort pentue qu’il ne faut pas hésiter à emprunter, rapidement sur la droite quelques pavés descendent vers la Dordogne, vestige, j’imagine d’un ancien accès pour les bateaux.

Là près de l’eau je retrouve un peu de la paix perdue. Lire la suite

L’église de mon enfance

img_0138

Celle qui aimait les cimetières et les églises

Quand j’étais enfant on allait régulièrement voir mes grands-parents dans un village en Dordogne. Là, pendant que les adultes parlaient, je m’échappais. Je devais avoir une dizaine d’années et je partais ;  à l’époque on n’avait pas peur. Il y avait une église romane non loin de là.

J’étais immanquablement attirée vers cette église et son cimetière. Je commençais toujours ma visite par le cimetière, j’aimais me promener dans ses allées. Il n’y avait rien de lugubre là-dedans, le calme du lieu apaisait le tourbillon de mes pensées, pas si enfantines. Je ne trouvais pas l’endroit triste, au contraire, j’y voyais là comme le sens profond de la vie : on naît, on vit, on meurt et on se retrouve poussières sous une dalle de marbre. Lire la suite

Castelnaud-la-Chapelle

img_0158

Le vendredi c’est permis

Voilà c’est vendredi et dans ma zone se sont les vacances qui vont commencer notamment pour mes poulettes…

Je vais fêter l’anniversaire d’un de mes frères puis je vais partir quelques jours en tête à tête avec mon nouvel appareil, j’ai déjà quelques photos sous le coude et j’ai hâte de les partager ici.

D’ici le 31 mars je dois avoir choisi 8 à 12 photos pour participer à un festival photos sur le thème « esprit voyage », je crève de trouille mais il faut que j’aille au bout…En plus c’est super comme concept, les photos sélectionnées sont affichées à travers tout le village, l’an dernier on pouvait ainsi découvrir plus de 200 photos…

Je n’ai pas écouté beaucoup de musique ces derniers temps, heureusement je peux compter sur mon dealer pour me souffler à l’oreille quelques morceaux sympas dont celui-ci que j’ai trouvé intéressant.

Sur ce je vous souhaite un bon week-end à très vite !

Des news

Pour commencer je voulais vous remercier des petits mots d’encouragement que vous m’avez laissés, ça fait chaud au coeur.

Je suis au milieu de ma 3ème semaine d’arrêt, et ça n’a pas été facile de prendre la décision de m’arrêter aussi longtemps, mais voilà parfois il est prudent d’écouter, enfin, son corps et ce qu’il a à dire.

Il n’y a pas grand-chose à expliquer, à part que je me suis crashée en plein vol.

vaisseau en perdition.gif

Et pour continuer dans les métaphores, on peut dire que j’ai mis beaucoup de choses sous le tapis, malheureusement par le biais d’un coup de vent fortuit, le tapis s’est soulevé et il m’est revenu dans le visage tout ce que j’avais caché dessous…

Toutefois grâce à certaines substances magiques (la drogue même légale, c’est mal 😉 ) j’ai retrouvé le sommeil et donc je commence à avoir de nouveau l’esprit clair, j’ai envie de retourner au boulot, je commence à m’ennuyer ferme à la maison : les épisodes en boucle de Gossip Girl et Grey’s anatomy sur la 11 ne me suffisent plus !

blair

Et sinon, j’ai claqué toutes mes économies pour acheter un super appareil photo que je vais tester à plein régime la semaine prochaine….

Et sinon aujourd’hui le soleil brille et j’ai pu ouvrir toutes les fenêtres de la maison…

Et sinon il y a des violettes dans mon jardin et le mimosa est presque éclos.

Et sinon j’ai pu mettre du linge à sécher dehors.

Alors même si l’hiver est encore un peu présent peu à peu il cède sa place au printemps, la saison du renouveau…

À bientôt les amis ^_^

Le vendredi c’est permis

Déjà la fin de la semaine !

Je me suis retirée du monde, littéralement, je ne suis quasiment pas sortie de chez moi de la semaine, je me suis retirée en moi-même essayant toutefois de ne pas réveiller mes vieux démons ^_^

J’ai dormi aussi, enfin. J’ai écouté la pluie crépiter doucement sur la vitre du vélux, j’ai senti ma fatigue peser lourd sur mon corps et mon âme, j’ai laissé mes yeux se fermer, mon imagination divaguer…Le silence de la maison s’est immiscé en moi seulement troublé par le ronronnement du frigidaire et le souffle du vent qui fait claquer les volets par moment.

Dehors la tempête se lève. Dedans elle est contenue, elle se calme peu à peu. Déjà la rumeur du monde se rapproche et je sens qu’il m’aurait fallu plus de temps, plus de vide, plus de solitude pour remettre sur pied ma fragilité. On est prisonnier parce qu’on le veut bien et je crois que je vais bientôt m’échapper…Seule avec mon appareil photo j’irai capturer le monde pour lui donner un sens, attraper les jolies choses pour mieux se reconnecter à soi, à l’Humanité…

bon vendredi et à bientôt

%d blogueurs aiment cette page :